La nuit juste avant les forêts

Le Chapeau Rouge - Espace Saint Cyprien

18 mai - 21h00


56 Allées Charles de Fitte
31300 Toulouse

photo Daniel Aimé

 

 

De Bernard-Marie Koltès
Avec : Pierre-Benoît Duchez
Mise en scène : Filippo De Dominicis

Scénographie, dessin des lumières et costumes : Filippo De Dominicis, avec la collaboration de Pierre Comte, Pierre-Benoît Duchez et Dominique Weil.

Musique originale: Bernard Molinié.

coproduction: SmartFr Toulouse, Conseil Général de l'Aveyron, Tempo Théâtre, Théâtre du Pont Neuf (Toulouse), association Errances, Centre Européen de Conques, Communauté des Communes Conques-Marcillac.

Avec le souties de la Mission Départementale de la Culture et de l'association Vallon de Cultures.

Production et Administration: SmartFr Toulouse

 

 il y a parfois un degré de connaissance, de tendresse, d'amour, de compréhension, de solidarité, etc. qui est atteint en une nuit, entre deux inconnus, supérieur à celui que parfois deux êtres en une vie ne peuvent atteindre; ce mystère-là mérite bien qu'on ne méprise aucun moyen d'expression dont on est témoin, mais que l'on passe au contraire son temps à tenter de les comprendre tous, pour ne pas risquer de passer à côté de choses essentielles. »

 

Bernard-Marie Koltès

 

 

 

 

 

 

Herla King, de Francesco Pennacchia et Alessandro Pagni, avec Francesco Pennacchia

photo Alessandro Pagni.

26 - 28 Mars

DU CORPS AU MASQUE : "MEZZA MASCHERA"

stage de création de son propre masque (à partir de l’empreinte du visage) et ce qu'il transforme dans le jeu de l’acteur, à partir des principes de base de la Commedia dell’Arte, animé sur 3 jours par Filippo De Dominicis.

 

"Il ne s'agira pas d'apprendre le jeu du masque stylisé des différents types de la Commedia dell'Arte, mais d'utiliser les techniques qui en font la spécificité, pour créer et mettre en jeu des masques subjectifs et singuliers, à partir de la prise de conscience, de la part de chacun des participants, de sa propre corporéité e de son propre imaginaire, et de la fabrication matérielle de son masque." 

 

Techniques : jeux de regards ; temps d’arrêt ; démarche posture transformation corporelle ;
voix et grommelot ; rythme ; composition d’un type ; improvisation ; canevas.       

 

26 et 27 Mars

HERLA KING

Étude spectacle 
Par Francesco Pennacchia      

samedi 26 - 20h30

dimanche 27 -17h à la Menuiserie de Rodez

dimanche 27 à 20h30 à la Chapelle de Pénitents de Marcillac Vallon (en collaboration avec l'association Vallon de Cultures)

 

"Dans le XXème siècle, à plus d'un siècle de la "réforme" de Carlo Goldoni qui marque
l'affirmation du théâtre bourgeois, la "Commedia dell'Arte" a été redécouverte. À mon avis, il
serait plus correct de parler de réinvention plutôt que de redécouverte. Ramener à la vie un
genre appartenant au théâtre du passé, en essayant de valoriser le plus possible les instances
d'ordre philologique, n'a aucun sens. Nous ne pouvons pas reproduire l'objet de l'art théâtral
avec fidélité : il est éphémère, on en peut que contempler les traces. Celles d'Arlequin, par
exemple. Au delà du peu que l'on sait de l'origine du masque et de comment il s'est développé,
je trouve plus intéressant ce que nous ne savons pas de lui et donc ce sur quoi l'on peut encore
travailler avec l'imagination.       
L’authentique "Commedia dell'Arte", est, pour moi, toute concentrée dans le masque : l'acteur
est agi par l'objet qu'il porte sur son visage et met à son service son propre être et tout ce qu'il a
à dire "ici et maintenant". Le "quoi" c’est l’acteur qui le décide, le "comment", le masque. Ce
travail est totalement centré sur les potentialités expressives de cet objet extraordinaire, dans un
dessin dramaturgique fait de situations et personnages imaginaires qui semblent reprocher à un
étrange « Arlecchino » son éternelle inadéquation face à ce qui l’entoure."

 

Francesco Pennacchia.       

 

Renseignements et inscriptions :


Filippo
De Dominicis
06 06 47 86 13
fildelame@gmail.com
www.tempotheatre.fr

            

Tempo Théâtre

 

 

L'écriture de scène c'est tout ce qui n'est pas le texte en amont, c'est le texte sur la scène: le texte a donc la même importance que le plan de feu, la musique, un morceau de bois. L'écriture de scène est ainsi confiée à la fierté de l'acteur en tant que sujet, non en tant qu'ego s'identifiant dans un rôle. 

 

                                                                                    Carmelo Bene

 

 

 

"Pensez les structures légères

Fixez peu de choses.

Laissez que le discours se transforme en se faisant.

Si vous capturez des forces, vous donnerez vie aux formes.

Les forces sont dans le temps ; ce qui donne vie aux formes est le temps.

Le théâtre est le temps.

L'art est le temps.

Le temps de la scène est le temps vif de nôtre vie.

Certains veulent mort le temps.

Il y en a qui nous voudrait morts.

Défendons nous."

 

                                                                                  Claudio Morganti

 

 

Écouter.
Regarder.
Jouer. 
Chercher la voix avant que la parole.
Chercher la musique du corps.
Être dit par le texte.
Ritualiser l'espace sans afficher le rite.
Tenter de transformer l'espace concret en scène métaphysique.
Traiter les objets comme des êtres, non pas comme des outils.
Traiter tout corps comme sacré, aucune parole comme sacrée.
Faire âme avec le public.
Tuer toute affirmation de soi par le rire ou le pleur : l'émotion comme catastrophe du sentiment.
Chercher le comique.
Chercher le tragique.
Comme les enfants, ne pas plaisanter : jouer tout le temps de la pièce.
Être surpris.
Être enchanté.
Remercier le public.
Savoir disparaître.
Savoir oublier.  
                                                                             Filippo De Dominicis